Le Sarkopithèque

LE SARKOPITHÈQUE A POUR BUT D’ARCHIVER PUIS DE RECOUPER LES INFORMATIONS ET RÉFLEXIONS RELATIVES AU CHEF DE L’ÉTAT, À SON GOUVERNEMENT ET À LEURS [MÉ]FAITS. Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République le 6 Mai 2007, jour de la Sainte-Prudence. Voyons-y un signe, et non un hasard.

Sarkozy et le manque d’aimabilité des journalistes 23.12.07

Pourquoi Benoît XVI est hilare lorsque Nicolas Sarkozy lui présente le journaliste Thomas Legrand ? On apprend dans l’émission de Nicolas Poincaré On refait le monde du 21/12/07 que ce n’est pas parce que le Pape a confondu le journaliste avec Bigard.

Nicolas Sarkozy l’a simplement présenté en ces termes « Je vous présente Thomas Legrand, de RTL. Mais vous savez, chez moi, les journalistes ne sont pas très aimables avec moi ». Devant tant de délicatesse, Thomas le mal-aimable, un peu pris au dépourvu, a alors répondu au Pape « Mais avec vous, on l’est ! ».

 

Parité et représentativité 05.11.07

parite.jpg © Deligne

Dans le Monde Diplomatique de Septembre 2007, Serge Halimi décortique l’art et la présidentielle manière de faire croire que la question de la parité et de la représentativité est enfin réglée…

« Premièrement,

vous suggérez que les principales inégalités qui existent sont celles entre hommes et femmes, blancs et noirs, jeunes et vieux. Et beaucoup moins les inégalités entre riches et pauvres.

Deuxièmement vous assurez la promotion de quelques femmes ou de quelques noirs dans les écoles d’élite (Sciences-Po par exemple), ou dans des positions de pouvoir.

Ensuite vous espérez que le syllogisme suivant va fonctionner : Puisque les noirs ou les femmes ou les arabes sont particulièrement défavorisés, ce qui est souvent vrai + Puisque Fadela Amara ou Harry Roselmack occupent des positions de pouvoir = Le problème des inégalités est en quelque sorte réglé.

Vous insinuez ensuite « Au fond tout est affaire de volonté. Eux ils ont pu, alors qu’ils étaient dans la situation perçue comme la plus difficile. C’est bien la preuve que chacun peut y arriver ! »

Cette technique a permis à Nicolas Sarkozy de nommer un gouvernement plus ou moins paritaire, avec des femmes, des personnes issues de l’immigration, comme on dit (un cabinet d’ailleurs tellement divers qu’il comprend même des personnalités socialistes !) Et si vous lui faite la remarque il vous dira « Ah ben oui mais regardez : dans mon cabinet il y a des gens issus des minorités, donc je me préoccupe de ce problème-là ! »

Et avec ce ministère, qu’est-ce qu’il a pris comme première mesure ? Des dispositions qui vont creuser encore les inégalités car elles ont un peu plus favorisé les riches (le bouclier fiscal, la baisse de l’impôt sur les successions, etc.).

Prenons un autre exemple : le débat sur la représentativité de l’Assemblée Nationale en France. Tout le monde a dit « Il y a 107 femmes députés : 18,5% contre 12 % avant. C’est bien. C’est pas assez, mais c’est mieux« . D’accord. On a dit « L’Assemblée Nationale compte 16 députés d’origine non-européenne. C’est pas assez, mais c’est mieux« . D’accord. En somme : c’est pas assez, mais l’Assemblée Nationale est davantage à l’image du pays. Soit. Mais qu’a-t-on oublié ? Quel chiffre ne sont jamais cités ? Ceux-ci :

Sur les 577 députés qui viennent d’être élus, l’Assemblée compte environ :

40 chefs d’entreprise, 113 cadres et ingénieurs, 11 membres des professions libérales, et 9 journalistes. L’assemblée compte seulement 1 ouvrier, et 25 employés, soit moins de 5%, alors que ces deux catégories rassemblent près de…

la moitié de la population… »

[Retranscription des propos de Serge Halimi dans l’émission Autour du Diplo, Là-bas si j’y suis, France Inter]

 

Hyper Médiatisation du clan Sarkozy 01.11.07

On peut juger de l’Omniprésence chiffrée du clan Sarkozy dans les journaux télévisés de l’été 2007, en consultant ici l’article de Ian Eschstruth, publié le 29 octobre 2007 sur le site Acrimed.

 

224 passages télé pour Sarkozy : record battu ! 03.10.07

votezberlu.jpg

En quatre mois d’exercice, le Président a déjà pulvérisé un record : celui de sa propre médiatisation. Quant à François Fillon, il est définitivement hors champs…

Sur fond de fronde socialiste contre le CSA pour une répartition des temps d’antenne qui prenne en compte l’hypermédiatisation présidentielle, voici une étude qui tombe à pic. Le baromètre Ina’stat de l’Institut national audiovisuel a calculé le nombre de passages à l’antenne des Présidents lors de leurs quatre premiers mois d’exercice. Bilan 2007 : 224 apparitions de Nicolas Sarkozy. Un record absolu. Dans le même temps, en 2002, Jacques Chirac ne cumulait que 75 petits passages télés, soit près de trois fois moins !

(more…)

 

La SPA : Sarkozy Press Agency 25.09.07

//citoyen.onf.ca/blogs/mmlib/blog_Numerique/media_p_jpg.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Composée d’étudiants en journalisme ou de sciences-po, la cellule de veille d’actualité qui officie à l’Elysée a été réorganisée par Nicolas Sarkozy dès son arrivée. Elle permet au président de réagir au quart de tour à la moindre information et d’inonder les rédactions de communiqués divers. Une improbable « agence de contenus » au service du seul et unique sujet « Sarkozy ».

(more…)

 

Fausses informations autour des émeutes de Gare du nord 28.03.07

https://i1.wp.com/www.voltairenet.org/IMG/jpg/focus400-36.jpg

Angelo Hoekelet avait été arrêté Gare du Nord sans titre de transport, c’est suite à cet évènement que s’était déclenchées les très médiatiques « émeutes de Gare du Nord ». Dans un article de Vox Populi, Me Bruno-Albert Boccara, l’avocat d’Angelo Hoekelet précise que son client était « entré régulièrement en France », démentant les informations données par l’ex-ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, et son successeur, François Baroin.

Me Boccara a également informé la justice que son client avait sept et non pas vingt-deux condamnations – toujours selon les affirmations de Nicolas Sarkozy – à son casier.
Entre autres exemples de forfaits qui sont reprochés au fraudeur, une condamnation à trois mois de prison pour « outrage » en 2003, son dernier délit. Les autres faits réprimés sont antérieurs à 1997 pour port d’armes (en l’occurrence un Opinel de 6 cms) et des vols de vêtements ou d’ustensiles de cuisine dans des grandes surfaces.

 

Sarkozy chasseur de têtes pour Elkabbach 22.02.07

elkabbach1

Jean-Pierre Elkabbach, directeur d’antenne d’ Europe 1, cherchait un journaliste politique en charge de l’UMP. Il a eu recours aux bons conseils de Nicolas Sarkozy pour affiner son choix, comme le révèle le Canard enchainé du 22 février 2006.

Selon l’hebdomadaire satirique, un journaliste qui voyageait avec quelques collègues dans l’avion de Nicolas Sarkozy, le 10 février, à destination de Chamonix, a interrogé le ministre au sujet de rumeurs qui circulaient dans la rédaction d’Europe 1. Nicolas Sarkozy a alors confirmé que Jean-Pierre Elkabbach l’avait consulté au sujet du remplacement de Caroline Roux.

Pas gêné le moins du monde, le ministre a répondu : « bien sûr. J’ai été ministre de la Communication. Je suis ça de près, ça fait partie du travail politique. Si vous saviez. Il n’y a pas qu’Elkabbach qui fait cela… ».

Suite à cet aveu, Elkabbach doit se fendre d’une mise au point auprès des journalistes d’Europe 1. Mal à l’aise, il reconnaît les faits. Puis il se lance dans une improbable explication, selon laquelle il serait normal de consulter les politiques pour recruter des journalistes pas trop près du pouvoir…

« C’est la démarche classique de tout chef d’entreprise pour choisir les meilleurs, les plus libres et les plus indépendants », a expliqué Jean-Pierre Elkabbach aux journalistes du Canard. « J’ai dit à Nicolas Sarkozy : « Est-ce que tu connais, dans la nouvelle génération qui émerge, qui sont les meilleurs ? ». Il m’a donné deux ou trois noms qui étaient déjà dans ma liste… », « D’ailleurs, ces noms-là ne seront pas retenus », a-t-il promis.

Sources : Acrimed, Le Placide