Le Sarkopithèque

LE SARKOPITHÈQUE A POUR BUT D’ARCHIVER PUIS DE RECOUPER LES INFORMATIONS ET RÉFLEXIONS RELATIVES AU CHEF DE L’ÉTAT, À SON GOUVERNEMENT ET À LEURS [MÉ]FAITS. Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République le 6 Mai 2007, jour de la Sainte-Prudence. Voyons-y un signe, et non un hasard.

La France, mauvaise élève de l’Europe 16.04.08

Filed under: < Europe — eilema @ 12:36
Tags: , , , , , , ,

La France occupe une position « médiane, et parfois médiocre » au regard des objectifs fixés par l’Union européenne à Lisbonne en 2000, selon un rapport remis, mardi 15 avril, au ministère de l’économie. Rédigé par l’avocat Laurent Cohen-Tanugi, le document pointe que « la France n’atteint que trois des quatorze objectifs identifiés par le Conseil européen » pour faire de l’UE l’économie la plus compétitive et la plus dynamique du monde d’ici à 2010. C’est Christine Lagarde, ministre de l’économie, qui avait confié à M. Cohen-Tanugi, en octobre 2007, une mission sur « l’Europe dans la mondialisation« .

Parmi les 27 pays de l’UE, la France est 18e en termes de taux d’emploi, 19e pour la dette publique, 23e pour la croissance et 24e en ce qui concerne le taux de chômage des jeunes. En outre, la Commission européenne estime « très limitées » les mesures prises par la France pour atteindre les objectifs de Lisbonne. La période 2008-2010 représente « une période d’action critique pour la France« , selon le rapport, après une conjoncture politique « peu propice à des réformes d’envergure » de 2000 à 2005.

M. Cohen-Tanugi fixe les priorités pour éloigner la France du risque de « décrochage » par rapport aux pays les plus avancés et aux pays émergents. Priorité numéro un pour la mission : « combler le retard français » en termes de recherche, d’enseignement supérieur et d’innovation pour sortir du modèle d' »imitation » industrielle.

Le rapport insiste également sur la nécessité de mettre en œuvre une réelle « flexicurité » qui n’a pour l’instant été lancée « ni dans son volet sécurité, ni dans son volet flexibilité« . Il préconise l’amélioration des parcours professionnels ainsi que l’assouplissement de la protection de l’emploi. Pour rattraper ce retard, la France n’a, selon la mission, pas d’autre choix que de « réorienter massivement le budget national », notamment par la diminution des aides publiques aux entreprises et l’arrêt immédiat des politiques de réduction fiscale.

Source : Le Monde

 

« We cooperate. We just cooperate. » 24.03.08

Filed under: < Europe,< International — eilema @ 3:50
Tags: , , ,

La scène se passe au sommet européen de Lisbonne en décembre 2007. La chancelière allemande à son côté, Nicolas Sarkozy passe devant un groupe de journalistes. L’un d’eux l’interpelle : « C’est la lune de miel, monsieur le président ? » Veston déboutonné, les mains dans les poches, goguenard, le chef de l’État se tourne vers la chancelière allemande qui, à ce moment-là, regarde ailleurs : « Hé, Angela ! Viens ici ! Il demande… Honeymoon ? » La chancelière, s’efforçant de sourire : « We cooperate. We just cooperate. » (Nous coopérons, c’est tout.)

Source : Le Monde (22.03.08)

 

Petite leçon d’ironie diplomatique 10.03.08

Lors de sa visite officielle en Roumanie, notre très digne président avait jugé utile de subtiliser le stylo avec lequel il venait de signer des contrats. Clin d’oeil à ce geste sarkozyen par excellence, les allemands ont décidés de lui en offrir un avant qu’il ne vole le leur.

 

Berlusconi et Sarkozy : Le Spectre D’un Duo Dévastateur 31.01.08

Filed under: < Europe — eilema @ 10:59
Tags:

sarkoberlu.jpg

Article paru dans Die Zeit (Allemagne) :

Après la démission du gouvernement italien, Jan Ross se demande si l’Europe est suffisamment forte pour supporter le duo Berlusconi-Sarkozy, l’empereur italien des médias et le phénomène médiatique français. « La mentalité [de Sylvio Berlusconi], ouvertement axée sur le profit, ne correspond pas aux principes de [Nicolas] Sarkozy. Le jeu [de Sarkozy] avec les médias est plus subtil. Il ne se met pas en scène avec la gestuelle d’un chef qui paye l’orchestre et impose son rythme ou pour mettre en avant son copinage avec les éditeurs et les directeurs de grands groupes. Nicolas Sarkozy est plus fort que Silvio Berlusconi sur ce point. Il est lui-même un phénomène médiatique, ce n’est pas un producteur mais un acteur avide de publicité passé maître dans l’art de la manipulation. Il est le plus fragile, la personne la plus exposée à la chute. Le fait qu’il se soit montré main dans la main avec l’incontrôlable Carla Bruni représente un risque que Silvio Berlusconi, macho jovial et robuste, n’aurait pas pris. Toutefois, ces deux personnalités ont un effet destructeur sur le système démocratique : elles adoptent la même démarche empreinte de personnification, d’hystérie et de vulgarité. »

[Source : Courrier International]

 

Traité simplifié et déni de démocratie 01.11.07

Filed under: < Europe — eilema @ 11:59

https://i1.wp.com/www.betapolitique.fr/squelettes/images/libertedevote/jackpot-200.jpg

Le « Traité Simplifié » ratifié au parlement : Un déni de démocratie.

En 2005, 54,7% des Français disaient NON à la Constitution européenne. Or l’actuel président de la République a annoncé qu’il fera ratifier « le traité simplifié » qui succède au projet de Constitution Européenne via le Parlement, et donc SANS référendum. (more…)