Le Sarkopithèque

LE SARKOPITHÈQUE A POUR BUT D’ARCHIVER PUIS DE RECOUPER LES INFORMATIONS ET RÉFLEXIONS RELATIVES AU CHEF DE L’ÉTAT, À SON GOUVERNEMENT ET À LEURS [MÉ]FAITS. Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République le 6 Mai 2007, jour de la Sainte-Prudence. Voyons-y un signe, et non un hasard.

Nicolas Sarkozy recadre la communication gouvernementale 16.04.08

De la « loyauté » et de la « solidarité » : c’est ce qu’a réclamé Nicolas Sarkozy aux membres de l’équipe gouvernementale, mercredi 16 avril, au cours du conseil des ministres, selon le compte rendu qu’en a fait le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel, assurant que cette mise au point du chef de l’Etat « n’est pas liée » aux cafouillages de ces dernières semaines dans la majorité.

Le président a reconnu qu' »il peut y avoir des désaccords sur un certain nombre de sujets« , a indiqué M. Chatel, mais « il souhaite pour l’efficacité de l’action du gouvernement qu’il y ait de la loyauté et de la solidarité, et qu’une fois les arbitrages rendus, le gouvernement soit uni derrière les décisions qui sont prises et qui sont arbitrées par lui-même ou par le premier ministre« .

Décidément au cœur de ce conseil des ministres, la communication gouvernementale a fait l’objet d’une autre décision importante : la création d’un poste délégué interministériel à la communication auprès du premier ministre, attribuée à Thierry Saussez, spécialiste de la communication politique et proche de Nicolas Sarkozy. M. Saussez cumulera ces fonctions avec la direction du service d’information gouvernementale, vacant depuis septembre 2007.

Sa feuille de route précise qu’il doit « coordonner l’ensemble des actions de communication« . Là encore, aucun lien avec les couacs qui ont opposé ces dernières semaines les membres du gouvernement sur différents dossiers, a assuré Luc Chatel. « C’est un sujet évoqué depuis plusieurs semaines, la nécessité de faire davantage de pédagogie vis-à-vis de nos concitoyens, partager notre politique, les réformes qui sont mises en œuvre, expliquer l’action du gouvernement. »

Inventeur du concept de « démocratie cathodique« , Thierry Saussez, 59 ans, revendique plus de 500 campagnes électorales, toutes à droite, dans l’Hexagone, et jusqu’en Afrique. Membre du premier cercle sarkozyste, Thierry Saussez a activement travaillé à la montée en puissance du ministre de l’intérieur puis à la campagne présidentielle du candidat UMP. Il a été élu en mars sur la liste UMP conduite par Patrick Ollier à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).

Source : Le Monde