Le Sarkopithèque

LE SARKOPITHÈQUE A POUR BUT D’ARCHIVER PUIS DE RECOUPER LES INFORMATIONS ET RÉFLEXIONS RELATIVES AU CHEF DE L’ÉTAT, À SON GOUVERNEMENT ET À LEURS [MÉ]FAITS. Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République le 6 Mai 2007, jour de la Sainte-Prudence. Voyons-y un signe, et non un hasard.

Diversité culturelle et artistique en danger 24.02.08

Paris, 29 février. À partir de 15h, Place du Palais Royal :

Diversité artistique et culturelle en danger !
JOURNÉE DE MOBILISATION NATIONALE CONTRE LE DÉSENGAGEMENT DE L’ÉTAT DANS LA CULTURE.

L’État a décidé de réduire le budget qu’il consacre à la culture. Les acteurs culturels commencent l’année 2008 dans la plus complète incertitude concernant leurs financements. Les plus touchées par ce désengagement de l’État sont les associations artistiques et culturelles, compagnies, salles de spectacles, lieux d’accompagnement des pratiques amateurs. qui constituent le vivier de la création et de l’innovation, et sont par leur proximité les premières interlocutrices des populations. Les baisses annoncées touchent au financement de la création et de la diffusion. Mais plus encore, à l’heure où l’éducation artistique et le droit à la culture pour tous sont affirmés comme prioritaires par le Président de la République, ce sont les aides aux actions culturelles en zone rurale, dans les quartiers, les écoles, les hôpitaux, les prisons. qui sont largement diminuées, voire annulées.

L’État, en se désengageant, démantèle le maillage artistique et culturel français, renforce les inégalités territoriales, lamine l’action de proximité et confine les populations à l’offre unique et globale des industries du divertissement.

L’État refuse de voir l’importance économique, sociale et symbolique des milliers d’équipes qui font la dynamique artistique et culturelle de notre pays. En faisant reposer les baisses de crédits sur des structures qui sont parmi les plus fragiles du champ culturel, et en centralisant ses moyens sur ses propres institutions, l’Etat met en danger la diversité artistique et culturelle en France.

Il n’y a pas de diversité artistique et culturelle sans diversité des initiatives sociales et économiques et sans reconnaissance réelle du droit culturel de tous les citoyens français.

Par cet appel, l’UFISC* demande :
– l’arrêt immédiat des baisses annoncées par l’Etat,
– la concrétisation d’une politique ambitieuse, innovante et démocratique, prenant en compte l’ensemble des acteurs,
– la mise en place d’espaces de concertation en régions.

Et nous appelons les publics, l’ensemble des compagnies, lieux, associations d’éducation populaire, artistes amateurs et professionnels, bénévoles, élus locaux, directeurs des affaires culturelles, médias, et tous ceux qui pensent que la culture de proximité et la diversité artistique ne doivent pas disparaître, à se rassembler dans toutes les régions de France vendredi 29 février.

A Paris, rendez-vous est donné le 29 février à partir de 15h, Place du Palais Royal, pour un CULTURETHON géant !!!
Avant et après le 29 février, retrouvez toutes les infos sur cette mobilisation, à Paris comme dans les autres régions, sur http://www.29fevrier.over-blog.com.

Contact mail : 29fevrier@gmail.com

*L’UFISC (Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles)

Regroupe :
– LA FEDERATION – Association professionnelle des arts de la rue
– FEDUROK – Fédération des lieux de musiques amplifiées/actuelles
– SYNAVI – Syndicat national des arts vivants
– SCC – Syndicat du Cirque de Création
– FSJ – Fédération des Scènes de Jazz et de musiques improvisées
– CITI – Centre International pour le Théâtre Itinérant
– RESEAU CHAINON – Fédération des Nouveaux Territoires de l’Art
– ACTES IF – Réseau solidaire de lieux culturels franciliens
– RIF – Confédération des réseaux départementaux de lieux de musiques actuelles/amplifiées en Ile-de-France
– SMA – Syndicat national des petites et moyennes structures non lucratives de Musiques Actuelles
– ZONE FRANCHE – Fédération des musiques du monde.