Le Sarkopithèque

LE SARKOPITHÈQUE A POUR BUT D’ARCHIVER PUIS DE RECOUPER LES INFORMATIONS ET RÉFLEXIONS RELATIVES AU CHEF DE L’ÉTAT, À SON GOUVERNEMENT ET À LEURS [MÉ]FAITS. Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République le 6 Mai 2007, jour de la Sainte-Prudence. Voyons-y un signe, et non un hasard.

Réprimé à Marseille, Primé à Bruxelles ! 17.10.07

https://i2.wp.com/www.pcf.fr/local/cache-vignettes/L370xH332/arton1453-80fd5.jpg © Pancho

Le 16 octobre, au siège du Parlement européen à Bruxelles, en présence de plusieurs centaines d’invités dont de nombreux parlementaires européens de toutes nationalités, le prix Silver Rose Award (Catégorie Europe) récompensant « les contributions exceptionnelles d’individus et d’organisations pro-actives dans le combat pour la justice sociale, et qui consacrent leur travail à l’avènement d’une société plus juste et plus équitable » a été décerné au Réseau éducation sans frontières dans la catégorie « Social et éducation » pour son action en faveur des jeunes majeurs scolarisés sans papiers et des familles sans papiers d’enfants scolarisés.

Ce prix, remis par l’ancien premier ministre danois et actuel leader du Parti socialiste européen (PSE) Paul Rasmunsen est un honneur pour le Réseau Education sans frontières dont l’action est ainsi légitimée par le jury d’ONG regroupé dans Solidar et présidé par Harlem Désir. C’est aussi un encouragement à poursuivre le combat pour le droit des enfants débutant leur vie dans un pays et y ayant engagé des études à conduire ces dernières jusqu’à leur terme sans vivre dans la terreur de l’expulsion.

Ce prix donne encore plus de force à RESF pour mobiliser les citoyens, les élus et les organisations révoltés par une politique de l’immigration liberticide, conduite aujourd’hui dans notre pays. À n’en pas douter, trouvant ainsi un écho hors des frontières françaises et bientôt un relais en Europe faut-il espérer, l’action du RESF va se poursuivre et s’amplifier.

Ce prix revêt en outre dans les circonstances actuelles, une importance particulière. Il a en effet été reçu par Florimond Guimard au nom du RESF qui était ainsi distingué pour les faits mêmes pour lesquels il sera jugé six jours plus tard. Cet instituteur de Marseille sera en effet traduit le 22 octobre devant le Tribunal de grande instance d’Aix-en-Provence pour avoir manifesté avec 200 autres militants à l’appel du Réseau Éducation Sans Frontières à l’aéroport de Marignane, le 11 novembre 2006, afin de s’opposer pacifiquement à l’expulsion d’un père de famille sans papiers de son école. Il risque 3 années de prison et 45000 € d’amende pour les faits mêmes pour lesquels un prix international va lui être remis.