Le Sarkopithèque

LE SARKOPITHÈQUE A POUR BUT D’ARCHIVER PUIS DE RECOUPER LES INFORMATIONS ET RÉFLEXIONS RELATIVES AU CHEF DE L’ÉTAT, À SON GOUVERNEMENT ET À LEURS [MÉ]FAITS. Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République le 6 Mai 2007, jour de la Sainte-Prudence. Voyons-y un signe, et non un hasard.

Patrimoine Mondial de l’Humanité 29.08.07

Filed under: < Economie — eilema @ 2:21

Publication par l’Université des Nations-Unies des chiffres du Patrimoine Mondial de l’Humanité : « Le mérite de cette étude est d’illustrer de façon brutale une réalité que nous avons tous en tête sans jamais pouvoir la quantifier ; alors commençons par un chiffre clé : 2% de la population mondiale détient 51% de la richesse mondiale. Par richesse on entend le total des biens immobiliers, actifs, financiers, diminués des dettes. Gardez à l’esprit que ces chiffres datent de l’année 2000 et compte tenu de l’explosion récente de certains actifs financiers et des matières premières, et bien les chiffres aujourd’hui doivent être plus déséquilibrés encore avec 2% de la population mondiale pour 60% de la richesse mondiale. C’est l’autre chiffre du rapport qui est très surprenant : si la richesse mondiale était répartie de façon égale, chaque habitant dans le monde aurait 20.500$. Le rapport établit un classement étonnant. Si vous voulez faire partie du club privé des 1% les plus riches du monde, il vous faut avoir 500.000$ d’actifs, et ce club compte 37 millions de membres. La répartition mondiale, par contre, est moins étonnante. Les Etats-Unis concentrent 34% de la richesse mondiale avec 6% de la population, et 90% des richesses sont détenues par les Etats-Unis, l’Europe, le Japon, l’Australie. Tout cela est en train de changer puisque ces chiffres datent de 2000, c’était avant le réveil de l’Inde et de la Chine. La France n’est pas loin des Etats-Unis, c’est surprenant : 10% de sa population concentre 61% de sa richesse. Alors bourgeois, tremblez, avec un rapport comme celui-là, la révolution doit être en marche ».
[Sources : BFM, Good Morning Business – Chronique de Marc Fiorentino du 06.12.06]