Le Sarkopithèque

LE SARKOPITHÈQUE A POUR BUT D’ARCHIVER PUIS DE RECOUPER LES INFORMATIONS ET RÉFLEXIONS RELATIVES AU CHEF DE L’ÉTAT, À SON GOUVERNEMENT ET À LEURS [MÉ]FAITS. Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République le 6 Mai 2007, jour de la Sainte-Prudence. Voyons-y un signe, et non un hasard.

Amnesty International France veille au grain… 23.07.07

Filed under: < Droits De l'Homme — eilema @ 8:26
Tags:

Amnesty International est une organisation de défense des droits humains. Indépendante, impolitique et impartiale. En France, elle est reconnue d’utilité publique. Amnesty International a reçu le prix Nobel de la paix en 1977.

Retranscription d’un communiqué audio d’Amnesty International France :
Dans le discours qu’il a prononcé le 6 mai au soir, juste après l’annonce des résultats de l’élection présidentielle en France, le nouveau Président de la République, Nicolas Sarkozy, a déclaré que tous ceux qui croient aux valeurs de liberté, de démocratie et d’humanisme, et qui sont persécutés par les tyrannies et les dictatures, peuvent compter sur la France qui sera à leur côté. Il a notamment fait part de sa volonté de défendre et de protéger les femmes martyrisées à travers le monde. Amnesty International France, qui a regretté la trop faible place accordée dans la campagne aux droits humains, se réjouit de ses propos très forts, mais déplore que le nouvel élu n’ait pas précisé et développé ses convictions dans ce domaine à travers des engagement écrits, malgré de nombreuses sollicitations en ce sens depuis le début mars. A cette date en effet, Amnesty France s’était adressé à l‘ensemble des candidats à l’élection présidentielle, au sujet des droits humains. Malgré de très nombreuses relances, malgré la promesse de nous répondre de l’un de ses conseillers, Michel Barnier, rencontré à la veille du premier tour, aucun écrit n’est parvenu à Amnesty France. Ces démarches vont néanmoin se poursuivre à l’occasion des élections législatives, et au-delà. Nous ne manquerons pas d’interpeller à nouveau le Président pour faire en sorte que les droits humains aient une place beaucoup plus importante dans l’agenda politique français et international, au cours des prochains mois et des prochaines années.