Le Sarkopithèque

LE SARKOPITHÈQUE A POUR BUT D’ARCHIVER PUIS DE RECOUPER LES INFORMATIONS ET RÉFLEXIONS RELATIVES AU CHEF DE L’ÉTAT, À SON GOUVERNEMENT ET À LEURS [MÉ]FAITS. Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République le 6 Mai 2007, jour de la Sainte-Prudence. Voyons-y un signe, et non un hasard.

Arnaud Lagardère 15.05.07

OFRBS-EADS-LAGARDERE-20071209

« « C’est mon frère« , assure Arnaud. C’est vrai qu’ils se rendent des services : Nicolas dénoue le dossier « héritage » d’Arnaud, qui renvoie le patron de la rédaction de « Paris Match » qui énerve Nicolas. Mais le gros morceau est à venir : Arnaud Lagardère veut vendre sa participation de 7, 5 % dans EADS. A l’Elysée de donner le feu vert.» (1)

« J’ai le choix de passer pour quelqu’un de malhonnête ou d’incompétent qui ne sait pas ce qui se passe dans ses usines. J’assume cette deuxième version. » (2)

Arnaud Lagardère est à la tête du Groupe du même nom, qui est l’un des deux plus gros fabricants d’armes et l’un des principaux propriétaires de presse français (Elle, Jeune et jolie, Europe 1, Europe 2, Radio RFM, Fayard, Grasset, Hachette, Hatier, Nathan, Nice Matin, Paris match, Pariscope, Télé7 jours). Il est Président du conseil d’administration d’EADS (qui possède 7,5% du capital d’Airbus). Arnaud Lagardère possède également 20% de l’ensemble Canal+ TPS fusionnés.Arnaud Lagardère et Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy, en tant que ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, avait la haute main sur l’administration fiscale. Il en profitera alors pour régler, en 2004, le conflit d’héritage qui opposait Arnaud Lagardère à sa belle-mère Betty. « On signe ton truc fiscal et on passe à autre chose », aurait dit le ministre, sitôt nommé à Bercy (1).

Le père d’Arnaud Lagardère, Jean-Luc, décédé en 2003, avait lui aussi eu l’occasion d’apprécier, lors de la faillite de La Cinq en 1992, les conseils de l’associé du cabinet Claude-Sarkozy.

En avril 2005, le président de l’UMP fut l’invité d’honneur d’un séminaire du groupe Lagardère à Deauville. L’héritier Arnaud le présenta « non pas comme un ami, mais comme un frère ». Un mois plus tard, le patron du principal groupe de presse et d’édition français affichait son amitié en participant à un meeting de M. Sarkozy (animé par le journaliste Michel Field) en faveur du « oui » à la Constitution européenne. M. Lagardère dévoila ce soir-là la nature de son engagement : « Quand il y a un but à marquer, je préfère être dans l’équipe que dans les vestiaires ».

(1) Airy Routier, Le Complot des paranos, Albin Michel, Paris, 2006, p. 119 I Photo © Soriano / Le Figaro.

LE GROUPE LAGARDÈRE

Dirigé par Arnaud Lagardère depuis 2003 et implanté dans plus d’une quarantaine de pays, Lagardère est un groupe français, leader mondial dans deux secteurs : les Médias et les Hautes Technologies. Les Médias constituent pour Lagardère un cœur d’activité reposant sur des métiers opérationnels distincts et complémentaires. Les activités dans les Hautes Technologies s’illustrent par une participation stratégique de 14,98 % dans la société européenne EADS.

[Sources : Site Officiel du groupe]

publishing.jpg

La branche Lagardère Publishing, qui regroupe les marques de Hachette Livre publie aujourd’hui dans les domaines de la littérature générale, de l’éducation, de l’édition illustrée et encyclopédique, auxquels s’ajoute l’édition de fascicules, vendus en kiosque.
Le Groupe bénéficie aujourd’hui d’une présence éditoriale équilibrée dans les trois bassins linguistiques clés : francophone, anglophone et hispanophone. En outre, Lagardère Publishing est également implanté dans d’autres parties du monde en tant qu’éditeur, diffuseur ou distributeur – au Japon et en Pologne avec les fascicules, au Maroc et en Côte d’Ivoire pour l’édition scolaire.

La littérature

Lagardère Publishing est numéro un du marché de la littérature pour adulte en France. La branche Livre du Groupe réunit des maisons d’édition telles que Grasset, Fayard, Stock, J.C. Lattès, Calmann-Lévy mais aussi Hachette Littérature, le Livre de Poche ou les éditions Harlequin.
En 1998, avec l’acquisition du groupe britannique Orion, Lagardère Publishing fait son entrée sur le marché anglophone dans le domaine de la littérature générale. En 2004, cette présence s’accroît considérablement avec Hodder Headline, éditeur réputé sur ce secteur. Enfin, en 2006, l’arrivée de Lagardère Publishing outre-Atlantique est marquée par l’acquisition de Time Warner Books, qui devient, aux États-Unis, Hachette Book Group USA, et au Royaume-Uni, Little, Brown Book Group – rattaché à Hachette Livre UK. Aujourd’hui, Lagardère Publishing édite de la littérature générale dans tout le bassin anglophone.
Enfin, depuis 2004, le groupe Anaya assure à Lagardère Publishing une présence sur le marché de la littérature générale dans le bassin hispanophone à travers quatre maison d’édition réputées : Alianza Editorial, Ediciones Catedra, Ediciones Xerais et Algaida.

L’éducation

En France, Lagardère Publishing est aujourd’hui leader de l’éducation scolaire et parascolaire. Les publications de son pôle éducation sont assurées par deux maisons phares : Hachette Éducation et, depuis 1996, le groupe Alexandre Hatier, fondé en 1880, et qui inclut notamment la maison Didier. Le secteur universitaire et celui de la formation généraliste ou professionnelle se sont renforcés des acquisitions d’Armand Colin et de Dunod, en 2004.
Avec l’acquisition de Hodder Headline, Hachette Livre UK devient un acteur-clé du secteur de l’éducation. L’activité de Hodder Education, un des plus grands éditeurs du Royaume-Uni dans ce secteur, est principalement consacrée à l’enseignement secondaire où il est numéro 2. En mars 2006, la maison d’édition anglaise Philip Allan, spécialisée dans les programmes de l’enseignement secondaire, rejoint aussi le groupe.
Enfin, sur le bassin hispanophone, Lagardère Publishing est présent dans l’ensemble du secteur éducatif, de la maternelle à l’université, et dans celui de la formation professionnelle. Cette position s’est construite en plusieurs étapes. En 1996, Edelsa, filiale d’Hatier, lui donne un statut de leader sur le marché mondial des méthodes d’apprentissage de la langue espagnole. En 2001, Bruño, éditeur d’ouvrages scolaires et parascolaires depuis plus d’un siècle, rejoint Lagardère Publishing. Enfin, en 2004, l’acquisition du groupe Anaya, leader dans l’édition scolaire en 2005-2006, fait de Lagardère Publishing le numéro 1 de ce marché en Espagne, tout en confortant sa présence en Amérique latine.

L’édition illustrée

En France, Hachette Jeunesse, à travers ses bibliothèques rose et verte, Gautier-Languereau, Rageot ou Didier Jeunesse, notamment, mettent à la portée des enfants tous les univers imaginaires possibles. Hachette Tourisme est leader sur son secteur tandis qu’Hachette Pratique propose près de 500 titres à son catalogue, complété dans ce domaine par les titres des éditions Marabout. Enfin, les éditions du Chêne, E.P.A. et Hazan font de leur livre d’art de véritables références.

Cassell & Co, filiale d’Orion, arrive chez Lagardère Publishing en 1998. C’est ainsi que le Groupe fait son entrée sur le marché des illustrés au Royaume-Uni, avec des guides pratiques et des beaux livres, ouvrages très appréciés des Britanniques. The Watts Publishing Group permet à Lagardère Publishing de pénétrer le marché de la jeunesse, position confortée par l’acquisition d’Hodder Headline en 2004. Trois ans plus tôt, le rachat d’Octopus Publishing Group avait ajouté au portefeuille d’Hachette Livre UK cinq des plus grands éditeurs britanniques de livres illustrés. En 2006, Hachette Book Group USA permet à Lagardère Publishing d’être présent aux États-Unis, tant dans le domaine des illustrés – guides pratiques et beaux livres – que de la jeunesse. Les livres illustrés sont le deuxième secteur d’activité de Lagardère Publishing dans le bassin anglophone.

Anaya, Larousse, Bruño et Salvat sont des éditeurs reconnus dans le monde hispanophone pour toute l’édition d’illustrés – ouvrages destinés à la jeunesse, guides pratiques et touristiques ou beaux livres. L’acquisition de Larousse a représenté une étape importante dans l’implantation du Groupe, particulièrement en Amérique latine. Lagardère Publishing est numéro 2 pour l’ensemble de ce secteur tandis que le pôle jeunesse est leader sur le marché espagnol.

Les dictionnaires, encyclopédies et collections

La maîtrise du savoir exige des outils rigoureux. Diderot, Emile Littré ou Pierre Larousse sont, en France, les illustres ancêtres de ces ouvrages de référence que sont les encyclopédies et les dictionnaires. Lagardère Publishing perpétue cette tradition avec Hachette Éducation, Hachette Collections, Le Livre de Paris et, depuis 2004, avec Larousse, dont dépend Harrap’s. Ce secteur connaît un fort développement international en Europe, en Amérique latine et au Japon. Lagardère Publishing est numéro 1 en France sur le secteur des dictionnaires mono et bilingues.

C’est au Royaume-Uni que se concentre le développement de l’édition d’ouvrages de référence en langue anglaise. Il a commencé avec la création d’Hachette Partworks en 1998 et s’est poursuivi en 2004, quand Chambers et Harrap rejoignent le groupe et viennent enrichir son offre de dictionnaires et thésaurus.

En Espagne, Lagardère Publishing s’est, depuis près de vingt ans, imposé sur le marché des ouvrages de référence, avec Salvat Editores, spécialisé dans les encyclopédies et les fascicules. Sa présence dans ce secteur s’est renforcée en 2004 de l’arrivée d’Anaya dans le Groupe. L’activité de Lagardère Publishing s’est depuis lors étendue aux dictionnaires mono et bilingues avec Vox, Larousse – et, pour les seconds, avec Harrap. Lagardère Publishing est également très présent sur ce marché au Portugal et en Amérique Latine – Mexique, Argentine, Brésil mais aussi en Colombie, Chili et Venezuela.

service.jpg

Lagardère Services, anciennement Hachette Distribution Services, exerce chaque jour avec passion trois métiers, le commerce de détail en zone de transport, le commerce de produits de loisirs culturels et la distribution de la Presse. Les sociétés de Lagardère Services accomplissent une même mission : « Favoriser l’accès de tous, partout, à la diversité des idées et des cultures ».

Le commerce de détail

Le commerce dans les lieux de transport L’activité de commerce dans les lieux de transport représente une part considérable du chiffre d’affaires du Groupe. Elle se matérialise par une implantation dans les aéroports, gares et métros de 15 pays sur quatre continents (chiffres décembre 2005). Leader mondial sur ce secteur, le Groupe a pour objectif permanent de renforcer ses positions en s’appuyant sur deux segments d’activité principaux :

Les magasins de produits éditoriaux, dont l’enseigne internationale phare RELAY fédère un réseau unique au monde de plus de 1000 points de vente, de Paris à Budapest, de Toronto à Madrid, en passant par Londres, Genève, Bruxelles ou Bucarest… Chaque jour, un million de voyageurs viennent y acheter magazines, journaux, souvenirs… avant de prendre un train ou de s’envoler d’un aéroport. RELAY n’a qu’une mission : rendre le voyage encore plus agréable et enrichissant. La preuve de la parfaite adéquation entre son offre et la demande de la clientèle ? Un voyageur longue distance sur deux y fait un achat !

Le commerce spécialisé en aéroports, un marché en plein essor où Lagardère Services est représenté par Aelia, l’un des premiers opérateurs mondiaux et le numéro 1 français dans ce secteur. Aelia, qui a su développer de , nombreux concepts spécialisés dans les produits de luxe la gastronomie, la bagagerie ou les accessoires, bénéficie du fort développement du trafic aérien.
Son large portefeuille de marques au prestige international et d’enseignes propres et diversifiées est particulièrement adapté aux attentes des voyageurs les plus exigeants comme à celle des gestionnaires d’aéroports.

Dans les gares et les aéroports, Lagardère Services exploite également de nombreux magasins sous enseigne Virgin et des librairies Payot ainsi qu’un nombre croissant de magasins spécifiquement liés aux régions ou aux sites dans lesquels ils sont implantés. En Australie, Newslink demeure une référence nationale incontournable. Cette diversité des marques, alliée à une connaissance unique des besoins du voyageur, confère à Lagardère Services une grande capacité d’adaptation et lui permet de développer rapidement ses positions à l’international.

Le commerce spécialisé de produits culturels

Le Groupe est un acteur majeur du commerce spécialisé de produits de loisirs culturels. Son ambition repose sur le développement de grands magasins multimédia ouverts à toutes les idées sous l’enseigne de renommée mondiale Virgin Megastore. L’enseigne Virgin Megastore a fait la preuve de son adéquation avec les attentes des populations urbaines qui concentrent aujourd’hui leurs achats dans les zones à forte densité commerciale. Pour densifier sa présence sur les territoires où il opère, le Groupe développe cependant de nouvelles offres commerciales sous des enseignes de proximité distinctes (Inmedio en Europe Centrale, BDP en Espagne, Naville en Suisse…) ou des enseignes qui constituent de véritables références régionales (Le Furet du Nord en France ou Payot Libraire en Suisse…).

La distribution de presse

8 pays : 150 millions de lecteurs a bénéficié chaque jour du savoir-faire d’une même entreprise.

La distribution de presse nationale

Numéro 1 mondial de la distribution de presse nationale, Lagardère Services occupe une position de leader aux États-Unis, en Suisse romande, en Espagne, en Hongrie et en Belgique et pratique également ce métier dans d’autres pays, tels que la Chine, la Pologne et la Roumanie.
Au service des éditeurs mais aussi des détaillants et des lecteurs, Lagardère Services est le seul groupe spécialisé offrant un réseau international dans 14 pays desservant notamment plus de 50 000 points de vente de presse en Europe.
En Amérique du Nord, Curtis Circulation Company, premier distributeur de presse magazine avec près de la moitié des parts de marché du territoire, anime un réseau de grossistes indépendants et gère la vente des titres aux plus grandes chaînes de commerce de détail américaines.

La distribution de presse internationale

Une offre sur mesure de services de grande qualité. Premier importateur mondial de presse internationale, Lagardère Services a l’ambition de développer son activité sur de nouveaux marchés. Ses atouts ? Son réseau international et sa capacité à élaborer une offre de services adaptée aux attentes de chaque client éditeur du Groupe.
Le succès du Groupe qui s’est fortement développé en Europe centrale et orientale dans l’import de presse repose sur son réseau international ainsi que sur ses capacités à s’adapter aux spécificités de ses marchés d’importation ; la structure décentralisée du Groupe donne à ses filiales locales un large pouvoir d’initiative et de décision pour coller au plus prés des attentes des éditeurs.

Une réussite exemplaire en Amérique du Nord. Au Canada, pays multiculturel très friand de titres de presse étrangère, LMPI importe plus de 2500 titres de presse européenne et anglo-saxonne. La filiale canadienne de Lagardère Services dessert également près de 1500 magasins aux États-Unis. LMPI assure ainsi à ses clients des distributions ciblées grâce à l’accès aux grandes chaînes de librairies anglophones et aux provinces de l’ouest du Canada pour la presse britannique, aux communautés francophones pour les titres français importés et au public de neuf grandes villes américaines pour les grands journaux européens. De plus, LMPI offre à ses clients éditeurs européens le complément indispensable à la vente en kiosque : un service d’abonnement intégré et un site Internet dédié http://www.expressmag.com. Fort de ces atouts, LMPI, qui assure également la diffusion de collections de fascicules, est leader de l’importation de presse européenne au Canada.
Novateur sur le marché de la vente des fascicules, Lagardère Services souhaite développer cette activité sur de nouveaux territoires, en Europe centrale notamment.

Des synergies fécondes. La Hongrie est un exemple parfait de marché offrant des synergies entre les différentes sociétés du Groupe HDS. Lapker, distributeur national de presse, Lapker Kisker, en charge du commerce de détail et Hungaropress, importateur et exportateur de presse étrangère, partagent les mêmes locaux et travaillent en étroite collaboration. Ainsi, c’est Lapker qui distribue la presse importée par Hungaropress, dans toutes les zones où Lapker est le plus compétitif. De plus, les magasins tenus par Lapker Kisker hébergent des espaces de presse inter-nationalegérés par Hungaropress.

active.jpg

Lagardère Active est devenu en 2006 une entité nouvelle, réunissant, d’une part, les activités d’éditeur de magazines du Groupe et, d’autre part, ses activités audiovisuelles et numériques.

L’ambition de Lagardère Active est de devenir un leader mondial de la production et de l’agrégation de contenus multisupports en France et à l’international. Elle vise aussi à valoriser davantage les savoir-faire acquis sur certains univers thématiques particuliers, tels que ceux consacrés aux femmes, à la jeunesse ou à la musique, et à étendre leur diffusion sur tous supports : radio, télévision, presse, Internet, téléphone…

Les talents, les ressources, les contenus et marques existants permettent d’ores et déjà à Lagardère Active de disposer d’atouts considérables, y compris à l’international. Ils seront renforcés par la mise en place d’une stratégie ambitieuse, destinée à combiner croissance interne et croissance externe si les opportunités le permettent.

Enfin, le rapprochement des régies Interdeco et Lagardère Active Publicité, devenues Lagardère Publicité, a permis de créer la deuxième régie de France en termes de chiffre d’affaires publicitaire géré. Il accompagne aussi l’évolution de la demande des annonceurs en construisant une véritable offre cross-média, plus complète et plus innovante.

Presse

Année de transition pour l’activité de presse, 2006 a été marquée par des évolutions contrastées en fonction des pays et des marchés d’une part, et par la montée en puissance du média Internet d’autre part. Un contexte que le groupe a accompagné en engageant une stratégie de développement du numérique et de synergie des contenus, tout en rationalisant son portefeuille de titres et ses implantations géographiques.
En France

Les ventes de nos supports féminins haut de gamme et centre d’intérêt ont connu une évolution très favorable : Elle, Elle Déco et Elle à Table ont vu leur vente au numéro progresser en 2006, tout comme Isa et Parents. Sur le marché des pictures, Paris Match aura connu un repli de ses ventes après une année 2005 exceptionnelle. Sa diffusion s’inscrit cependant dans une certaine stabilité à moyen terme. Le marché des hebdos de télévision a entamé son atterrissage après deux années de perturbation. Dans ce contexte, Télé 7 Jours a réalisé l’une des meilleures performances dans son univers de concurrence et terminé l’année en quasi-stabilité.

Public, lancé en 2003, a renouvelé le marché français des people générationnels. Pour sa troisième année consécutive, le titre a enregistré une progression sensible de sa diffusion et de son audience. Sur le marché conjoncturellement encombré des people traditionnels, la diffusion d’Ici Paris et de France Dimanche s’est repliée en 2006. Enfin, le marché des magazines masculins (Choc, Entrevue) a connu une forte baisse qui a impacté les ventes de 2006.

Pour les Quotidiens régionaux, 2006 a été notamment marquée par la modernisation de Nice-Matin, Var-Matin, La Provence. Par ailleurs, l’étude d’un rapprochement avec l’activité Presse Quotidienne Régionale du groupe Le Monde a été engagée.

Enfin, la baisse des ventes en kiosque et le ralentissement de la publicité ont été compensés en partie par le développement du portage et la hausse du prix de vente de La Provence. Les suppléments Version Femina et TV Hebdo ont, quant à eux, connu une année de progression.
À l’international

Les fortes croissances économiques de la Russie et de la Chine ont à nouveau bénéficié aux filiales du groupe, dont le développement dans ces pays s’est notamment traduit en 2006 par le lancement de Psychologies Magazine dans ces deux pays et par le renforcement des structures et activités support.

Aux États-Unis, l’année 2006 a vu l’arrêt de titres (For Me, Elle Girl) et le recul des revenus publicitaires et de diffusion. Une situation due notamment à la croissance d’Internet dans les médias d’information. Dans ce contexte, HFM a accéléré le développement de ses activités Internet, notamment avec les sites Elle et Car&Driver. L’objectif à terme est de proposer aux divers annonceurs une solution globale.

En Europe, les résultats se sont améliorés en Italie, après la restructuration des activités d’Hachette Rusconi. Ils sont maintenus à un niveau élevé en Espagne, malgré le coût du lancement de Psychologies Magazine et l’arrêt de Xtreme Tuning et Maxim. Par ailleurs, l’objectif d’implantations géographiques dans les pays majeurs a abouti en juillet 2006, à l’acquisition de l’éditeur Quote Media, plaçant ainsi le groupe en 4e position aux Pays-Bas. Le regroupement en Pologne des activités avec Burda s’est traduit par la création d’une société détenue à 49 % par HFM.

En Grande-Bretagne, la filiale a engagé un important plan de restructuration et a poursuivi la rationalisation du portefeuille de titres en arrêtant l’activité print de B et Elle Girl. Une même démarche de rationalisation des titres et de restructuration a permis à la filiale japonaise Hachette Fujingaho de maintenir son résultat à un niveau élevé. En ce qui concerne le marché publicitaire, l’année 2006 s’est s’achevée sur un bilan contrasté : stabilité sur la plupart des grands marchés mondiaux matures et forte croissance en Chine et en Russie, pays émergeants en matière de médias. Par ailleurs, elle a été marquée par le développement exceptionnel d’Internet, qui a atteint pour la première fois en 2006, aux USA, la barre symbolique des 10 % du total des investissements publicitaires nets.
En perspective, pour faire face à un contexte publicitaire et de diffusion difficile, le travail de rationalisation du portefeuille d’activités se poursuit en 2007. Il permettra d’envisager la fermeture de magazines combinant une diminution des ventes et des pertes d’exploitation et la cession d’implantations internationales trop petites et insuffisamment rentables.

Enfin, la politique de relance concernera les segments les plus porteurs et accompagnera la mutation des activités vers le numérique.

Audiovisuel

Avec un portefeuille d’activités diversifié et rationalisé, Lagardère Active a su exploiter en 2006 les opportunités dans chacun de ses marchés tant en France qu’à l’international. Le pôle Audiovisuel a ainsi réalisé un bon niveau de performance global, en conjuguant la capacité d’innover, la maîtrise des savoir-faire dans ses différents métiers, la puissance commerciale et la rigueur de gestion.

La radio

L’année 2006 a vu Europe 1 s’affirmer comme un média généraliste de société inspiré par toutes les actualités et destiné à chacun, partout, n’importe où, grâce aux initiatives menées autours des podcasts et des blogs. Par ailleurs, Europe 2 a inauguré une nouvelle matinale qui a enregistré la plus forte progression en un an, tant en audience cumulée qu’en part d’audience. Enfin, RFM est devenue la 1re radio musicale adulte avec 7 % de part d’audience sur les 35-49 ans. Elle est la seule radio musicale adulte à progresser en audience par rapport à 2005.
À l’international, Lagardère Active Radio International (LARI) a consolidé son audience sur les pays où elle est implantée. Poursuivant sa stratégie, LARI a acquis, début 2006, 100 % des quatre radios détenues principalement par le fonds d’investissement Warburg Pincus en Russie et une radio en Pologne.

Télévision

Dans le domaine des chaînes thématiques, l’année 2006 a vu la finalisation du recentrage des activités sur les domaines de la jeunesse et de la musique, avec la cession de La Chaîne Météo. Les excellents résultats d’audience1 obtenus confirment la performance des chaînes du groupe, malgré l’intensification de la concurrence. Ainsi, Canal J est la 4e chaîne du câble et du satellite et TiJi gagne une place pour devenir la 6e chaîne du câble et du satellite. Enfin, le groupe est intervenu dans le rapprochement de Canal+ et de TPS.
De même, les activités de production et distribution audiovisuelles se sont poursuivies avec environ 880 heures produites en 2006 et 12 des 100 meilleures audiences de prime time de l’année, tous programmes confondus2. Ainsi, pour la 5e année consécutive, le Groupe arrive à la 1ère place du classement annuel de la fiction de prime time (*3).
Parmi les de séries phares plébiscitées par le public, Julie Lescaut et Diane Femme Flic (GMT Productions), Joséphine ange gardien (DEMD Productions), Père & Maire (Aubes Productions), Mafiosa (Image & Compagnie), David Nolande (GMT Productions), primé au Festival de la fiction de Saint-Tropez. Dans le domaine du flux, ce sont des émissions comme C’ dans l’air (Maximal Productions), Nous ne sommes pas des anges et Sagas (Angel Productions), La Grande Course (Léo Vision), Ripostes (Image et Cie). Enfin, Lagardère Images a assuré la production d’unitaires et de fictions de prestige, et de miniséries : De Gaulle (GMT Productions), Joseph (GMT Productions).
Nouveaux médias

Pour ce qui concerne les nouveaux médias, l’année 2006 a été marquée par le regroupement des activités mobiles américaine, française et allemande au sein d’une nouvelle entité nommée Cellfish Media. Cette filiale se place désormais parmi les leaders mondiaux de l’édition et de la distribution de contenus pour le mobile (sonneries musicales, fonds d’écran, animations, jeux, services de communautés…).

Perspectives

L’activité des radios en France reste fortement dépendante du marché publicitaire pour lequel il est très difficile d’avoir une visibilité pour 2007 et qui devra tenir compte de l’ouverture de la télévision aux annonceurs de la Distribution. A moyen terme, les enjeux restent liés principalement aux réseaux de diffusion : élaboration d’un nouveau plan de fréquences pour la radio FM en France, déploiement de la radio numérique, développement des nouveaux modes d’écoute (Internet…). À l’international, LARI continuera par ailleurs à appliquer sa stratégie de rationalisation de ses localisations géographiques.

Dans le domaine de la télévision, le déploiement de la Télévision Numérique Terrestre sera l’occasion de conforter la position de leader des chaînes de Lagardère Active dans les domaines de la musique et de la jeunesse.
Enfin, le paysage des médias numériques, en mutation rapide, est porteur de nombreuses opportunités que Lagardère Active s’efforcera de saisir.

(*1) Source : enquête MédiaCabSat décembre 2005 – juin 2006.
(*2) Source : Mediamétrie / Médiamat sur les 4 ans et plus.
(*3) Source : Écran Total N° 576 du 14 septembre 2005, classement en volume horaire.

sport.jpg

Le groupe Lagardère a conduit, au cours de l’exercice 2006, une stratégie d’acquisition d’entreprises exerçant leurs activités dans le secteur du sport. Deux projets ont notamment été mis en oeuvre au cours de cet exercice : le projet d’acquisition de Sportfive et celui de Newsweb.

Sportfive

Leader de la gestion des droits marketing et audiovisuels sportifs, Sportfive intervient comme partenaire des instances sportives et des clubs dans le processus de valorisation de leurs droits. Ces droits comprennent, d’une part, les droits de diffusion, dont les acheteurs sont les chaînes télévisées et toutes autres plate-formes de distribution de contenus (aujourd’hui Internet et mobile) et, d’autre part, les droits « marketing » permettant aux annonceurs de communiquer sur de multiples supports (maillots des joueurs, panneautique et sponsoring des stades).

Droits TV & Media

Sportfive possède une structure efficace particulièrement adaptée à l’exploitation et à la commercialisation des droits TV & Media du sport. Les cadres sont en relation avec les principaux décideurs du marché des médias directement depuis les sièges sociaux de Hambourg et Paris ou via les bureaux à travers le monde.
De nombreux clubs sportifs, fédérations et détenteurs d’événements dépendent de ce réseau de filiales, disposant de partenaires et de personnel expérimentés, qui leur garantit une exposition médiatique optimale et des revenus médias importants.
Les droits TV & Media gérés sont majoritairement des droits seconds et tiers (droits qui ne comprennent pas la diffusion des matchs dans les pays hôtes) des matchs de qualification aux compétitions internationales, mais également des droits pour certains matchs amicaux.

Le football, sport numéro 1 au monde, est à la fois le point de départ du succès de Sportfive et le cœur de métier autour duquel les activités gravitent. Cependant, bien que Sportfive soit devenu le leader européen en matière de marketing des droits TV & Media des événements footballistiques, le portefeuille de droits de Sportfive s’est considérablement développé au fil des ans et comprend aujourd’hui divers sports attractifs tels que le handball, la boxe, le rugby et le saut à ski.

Droits Marketing

Le sponsoring est aujourd’hui la forme de communication dont les montants sont les plus élevés derrière la publicité TV et presse. Le sponsoring représente un instrument de communication efficace pour les marques. Les principaux objectifs du sponsoring – outre l’accroissement de la notoriété de la marque et des ventes – sont d’amplifier l’image, fidéliser les clients existants et améliorer la motivation des salariés.

Après les Jeux Olympiques, le football est le sport qui génère le plus d’intérêt à travers le monde. Il reçoit donc l’attention correspondante dans les médias, et l’étendue de sa présence TV fait du football la plus grande plate-forme marketing au monde. Les audiences TV et les parts de marché du football à la TV dépassent ceux de tout autre sport.

Newsweb

Fondée en 1999, la société Newsweb produit et diffuse des contenus sur les nouveaux médias et se positionne aujourd’hui comme le groupe leader sur la cible masculine sur quatre grandes thématiques : l’information sportive, l’information financière, l’information automobile et le divertissement.
Ces quatre thématiques sont aujourd’hui traitées au travers de ses cinq sites Internet :
Sports.fr : site généraliste sur le sport, lancé en 2000, dont le contenu éditorial est basé sur l’information sportive en temps réel, les résultats, les classements et les matchs en direct.
Sport4fun.com : site de paris sportifs gratuits et de jeux, acquis par Newsweb en décembre 2004.
Football.fr : site specialisé sur le football lancé en janvier 2006.
Autonews.fr : site d’information automobile lancé en juin 2006
Boursier.com : site d’information financière couvrant les marchés français et américain, acquis par Newsweb en janvier 2006.

Les revenus de Newsweb sont tirés de la vente d’espaces publicitaires (publicité, liens sponsorisés, sponsoring…), qui constitue la première source de chiffre d’affaires, de la vente des contenus éditoriaux de ses différents sites, de la vente de services premium (abonnements) et de la location de base de données.

sans-titre-1.jpg

L’engagement du Groupe dans le secteur de la haute technologie s’illustre par une participation stratégique dans la société européenne EADS. Né de la fusion du français Aerospatiale Matra, de l’espagnol Casa et de l’allemand DaimlerChrysler Aerospace, EADS est un leader mondial de l’aéronautique, de l’espace et de la défense. Un succès reposant sur le savoir-faire de plus de 110 000 salariés, l’innovation technologique, des programmes européens majeurs (Eurofighter, Ariane…) et des entreprises de premier plan telles qu’Airbus, Eurocopter, MBDA ou Astrium.

EADS est organisé en cinq divisions :

1 – Airbus

Airbus est l’un des deux principaux fournisseurs au monde d’avions commerciaux d’une capacité de plus de 100 sièges. Née à la fin des années soixante de la volonté des gouvernements français, allemand et britannique de développer en commun un nouvel avion commercial, Airbus tire sa force de sa dimension européenne. Le vol inaugural du tout premier Airbus, l’A300B, intervient le 28 octobre 1972. Depuis, Airbus a livré plus de 4100 appareils et vendu plus de 6300 avions à plus de 220 clients (à fin 2005).

Plusieurs facteurs ont contribué au succès d’Airbus : sa gamme d’avions modernes, ses innovations technologiques continues, son vivier stable de collaborateurs hautement qualifiés ainsi que son concept de « famille » d’avions. Cette « commonalité » permet aux clients de réduire leurs coûts de formation d’équipages, de maintenance et d’approvisionnement pour leur flotte d’appareils Airbus de différentes tailles.

La gamme de produits Airbus se compose de cinq familles d’avions :
La famille A320 : A318, A319, A320, A321 (monocouloirs de 107 à 185 sièges).
La famille A300/A310 (gros porteurs de 220 à 266 sièges) dont l’arrêt de la production est programmée en juillet 2007.
La famille A330/A340/A350 (gros porteurs long-courriers de 253 à 380 sièges).
La famille A380 (très gros-porteur double ponts, 555 sièges minimum).
La future famille A350 XWB (long-courriers à moyenne capacité, de 270 à 350 sièges).

Airbus emploie plus de 55 000 personnes principalement en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Espagne. Dans ces pays, Airbus possède 16 sites de développement et de production qui ne fabriquent pas uniquement des tronçons d’avions entièrement équipés, mais constituent aussi des pôles d’excellence dans leurs spécialités. Les principaux éléments constitutifs sont acheminés vers Toulouse (A320, A300/310, A330/340/350 et A380) ou Hambourg (A318, A319 et A321) pour y être assemblés.

2 – Avions de transport militaire

La division Avions de Transport Militaire (MTA) conçoit, construit et commercialise des petits et moyens appareil de transport militaire. Elle est responsable du développement du projet de gros porteur européen de transport militaire, l’A400M.
En outre, elle produit et commercialise des avions destinés à des missions spéciales, dérivés de plates-formes existantes (Airbus A310 et A330) et consacrés à des tâches militaires spécifiques, telles que la surveillance maritime, la chasse anti-sous-marins et le ravitaillement en vol. Par ailleurs, cette division, forte d’environ 5000 salariés, conçoit et confectionne des aérostructures.

3 – Eurocopter

Eurocopter est l’un des premiers constructeurs mondiaux d’hélicoptères grâce à la gamme de produits civils et militaires la plus complète et la plus moderne du secteur : du monoturbine léger EC 120 aux hélicoptères de transport moyen de la classe des dix tonnes, tels que les EC 225 et EC 725, en passant par le bimoteur EC 135.
Ce large éventail couvre environ 90 % du spectre des missions, dont le transport VIP, la recherche & sauvetage, la police, la desserte de plates-formes offshore, et les opérations militaires spéciales.

Confortant son rang de numéro un mondial au regard des prises de commande d’hélicoptères neufs, Eurocopter continue de dominer les segments civils et parapublics, et dispose d’importantes perspectives de croissance sur le marché militaire grâce à la montée en puissance de l’hélicoptère de combat Tigre et de celui de transport de troupe NH90.

4 – Systèmes de défense et de sécurité

La division Systèmes de Défense et de Sécurité (DS) constitue le pôle Défense et de Sécurité du groupe EADS. Son portefeuille de produits innovants et de solutions intégrées couvrant l’électronique, les missiles, les plates-formes, les systèmes et les services est conçu pour répondre aux changements croissants des besoins des forces armées et en matière de sécurité territoriale.

En 2005, MBDA, filiale d’EADS, s’est maintenue au rang de premier fournisseur mondial de systèmes de missiles. Outre sa participation active à la production de drones, son Unité Systèmes Aériens Militaires est l’un des partenaires majeurs du consortium Eurofighter. EADS, troisième fournisseur d’électronique de défense en Europe, joue un rôle important sur le marché des communications sécurisées et cryptées. La Division DS renforce également son activité sur le marché de la « sécurité intérieure ». La division compte environ 23 000 salariés dans une dizaine de pays.

5 – Espace

EADS SPACE est le troisième fabricant mondial de systèmes spatiaux, derrière Boeing et Lockheed Martin, et le premier fournisseur européen de satellites, d’infrastructures orbitales et de lanceurs. La Division Espace conçoit, développe et fabrique des satellites, des infrastructures orbitales et des lanceurs, en grande partie par l’intermédiaire de ses filiales, EADS Astrium et EADS SPACE Transportation (« EADS ST ») qui est le maître d’œuvre industriel unique du système Ariane 5. Enfin, EADS Space Services fournit des services spatiaux.
La Division Espace fournit également des services de lancement, par le biais de ses participations dans Arianespace, Starsem et Eurockot, ainsi que des services liés aux satellites de télécommunication et d’observation de la terre, par l’intermédiaire de sociétés spécialisées telles que Paradigm.
Autres activités

EADS comporte trois autres activités sans appartenance à l’une de ces cinq divisions : ATR qui est l’un des leaders mondiaux du marché aéronautique régional des appareils à turbo-propulsion de 40 à 70 sièges., Socata qui fabrique une gamme d’appareils légers destinés aussi bien à l’aéronautique civile privée qu’à la flotte publique., EFW, spécialiste de la conversion d’avions commerciaux Airbus en version cargo.

Né de la fusion du français Aerospatiale Matra, de l’espagnol Casa et de l’allemand DaimlerChrysler Aerospace, EADS est un leader mondial de l’aéronautique, de l’espace et de la défense. Un succès qui s’appuie sur le savoir-faire de plus de 110 000 salariés, l’innovation technologique, des programmes européens majeurs (Eurofighter, Ariane…) et des entreprises de premier plan telles qu’Airbus, Eurocopter, MBDA ou Astrium.

LES SOCIÉTÉS DU GROUPE LAGARDÈRE

AUDIOVISUEL

PRODUCTION TV
ANGEL Productions / Aubes Productions / Capital Image / DEMD Productions / DMLSTV / GMT Productions / Image & Compagnie / Lagardère Active / Léo Vision / Les Films d’Ici / Maximal Productions / Mezzo / Phare Ouest Productions / Productions 22 / Aubes Productions / Timoon Animation / 13 Production
PRODUCTION CINEMA
Capital Image / Lagardère Active
CATALOGUES / DISTRIBUTIONS / DROITS AUDIOVISUELS
Capital Image / Hachette Filipacchi Films / Lagardère Active / Lagardère Images / Lagardère Images International / Lagardère Networks International / M5-Europe Images International
CHAINES THEMATIQUES
Canal J / Filles TV / MCM / MCM Belgique / MCM POP / MCM TOP / Mezzo / TiJi
REGIE PUBLICITAIRE
Lagardere Active / Lagardere Publicité
MUSIQUE
Editions Musicales François 1er

INTERNET, NOUVEAUX MÉDIAS

EDITION DE CONTENUS THÉMATIQUES
Cellfish Media / Europe1 Interactive / Lagardere Active
E-COMMERCE
Lagardere Active
Conseil et Service Business to Business
Cellfish Media / Lagardere Active
Télévision Interactive
Lagardere Active
Régie publicitaire Internet / Nouveaux médias
Cellfish Media / Lagardere Active / Lagardere Publicité

RADIO

MUSIQUE
Antenne AC (Allemagne) / Delta Radio (Allemagne) / Europa FM (Roumanie) / Europa Plus (Moscou) / Europe 2 / Evropa 2 (Rép. Tchèque) / Frekvence 1 (Rép. Tchèque) / Info Radio (Rép. Tchèque) / Jacaranda FM (Afrique du Sud) / Kiss FM (Allemagne) / Lagardere Active / Lagardere Active Radio International / Main FM (Allemagne) / Radio Salü (Allemagne) / Radio Zet (Pologne) / Radio 1 (Hongrie) / Radio 21 (Roumanie) / Radiostacja (Pologne) / Retro FM (Moscou) / RFM / 100,5 Das Hitradio (Belgique).
INFORMATION

Europe 1 / Info Radio (Rép. Tchèque) / Lagardere Active / Lagardere Active Radio International / Main FM (Allemagne)
REGIE PUBLICITAIRE
Eurozet – RRM (Pologne) / Lagardere Active / Lagardere Active Radio International / Lagardere Active (activités Audiovisuelles) / Lagardere Active Radio International / Lagardere Publicité / Media Plus (Russie) / RadMark (Afrique du Sud) / RRM Bucarest (Roumanie) / RRM Spol Sro (Rép. Tchèque)

DISTRIBUTION, SERVICES

COMMERCE DE DETAIL
AELIA / HDS Inmedio Roumanie / HDS Polska / HDS Retail Asia Pacific (Australie) / HDS Retail Czech Republic / HDS Retail Deutschland / HDS Retail North America (Canada) / Lagardère Services / Lapker (Hongrie) / Payot Naville Distribution (Suisse) / Press Point International (Russie) / Press Shop (Belgique) / Relais H / SGEL (Espagne) / Virgin Megastore
Distribution de PROD. MULTIMEDIA
Lagardère Services / Payot Naville Distribution (Suisse) / SGEL (Espagne)
DISTRIBUTION PRESSE NATIONALE
AMP (Belgique) / Bulgarpress (Bulgarie) / Curtis Circulation Company (Etats-Unis) / Global Press (Rép. de Serbie) / HDS Polska (Pologne) / Lagardère Services / Lapker (Hongrie) / Payot Naville Distribution (Suisse) / SGEL (Espagne)
DISTRIBUTION PRESSE INTERNATIONALE
AMP (Belgique) / Bulgarpress (Bulgarie) / CZ Press (Rép. Tchèque) / Global Press (Rép. de Serbie) / HDS Inmedio Roumanie / Hua Dao Consulting Co. Ltd (Rép. Pop. de Chine) / Interpress Slovakia (Slovaquie) / Lagardère Services / Lapker (Hongrie) / LMPI (Canada) / Payot Naville Distribution (Suisse) / Press Point International (Russie) / SGEL (Espagne)

LIVRES

DISTRIBUTION
CRDL Hachette Lyon / CRDL Hachette Nantes / Diffulivre (Suisse) / Dilibel (Belgique) / Hachette Canada / Hachette Collections / Hachette Encyclopédies et Collections / Hachette Fascicoli, Srl (Italie) / Hachette Livre Distribution / Hachette Livre International / Hachette Partworks (Grande-Bretagne) / Lagardère Publishing / Le Livre de Paris / Livre Diffusion Services
EDITION
Armand Colin / Asterix / Branche Education : Lagardère Publishing / Branche Littérature générale : Lagardère Publishing / Bruño (Espagne) / Calmann-Lévy / Dunod / Edelsa Grupo Didascalia S.A. (Espagne) / Edicef / Editions Didier / Editions du Chêne / Editions Foucher / Editions Grasset et Fasquelle / Editions Hatier / Editions Jean-Claude Lattès / Editions Stock / Editions 1 / EPA / Gautier-Languereau – Deux coqs d’Or / Grupo Anaya, S.A. (Espagne) / Hachette Collections / Hachette Education / Hachette Encyclopédies et Collections / Hachette Fascicoli, Srl (Italie) / Hachette Illustré / Hachette Jeunesse Image / Hachette Jeunesse Roman / Hachette Littératures / Hachette Livre – Filiales Internationales / Hachette Livre Distribution / Hachette Livre International / Hachette Livre Polska sp.z.o.o (Pologne) / Hachette Pratique / Hachette Tourisme / Harlequin / Hatier International / Hazan / Hodder Headline (Grande-Bretagne) / Lagardère Publishing / Larousse / Le Masque / L.G.F. – Le Livre de Poche / Librairie Arthème Fayard / Marabout / Nouvelles Editions Ivoiriennes (NEI) (Côté D’ivoire) / Octopus France / Octopus Publishing (Grande-Bretagne) / Rageot Editeur / Salvat Editores, S.A. (Espagne) / The Orion Publishing Group (Grande-Bretagne) /

PRESSE

DISTRIBUTION PRESSE INTERNATIONALE
Beijing Hachette Advertising Company Ltd (Rép. Pop. de Chine) / Lagardere Active
DISTRIBUTION PRESSE NATIONALE
Lagardere Active
EDITION NATIONALE
Action Auto Moto / Bambi / Disney Hachette Presse / Echo des Savanes / Elle / Elle à table / Elle Décoration / Elle.fr / Entrevue / France Dimanche / Hachette Déco Publications / Hachette Filipacchi Associés / Presse Magazine France / HFM Presse Magazine France / Ici Paris / Isa / Jeune et Jolie / Journal du Dimanche / Lagardere Active / Le Journal de Mickey / Libre Match / Match en Chine / Maximal SCPE / Mickey Jeux / Mickey Parade / Minnie Mag / Onze Mondial / Parents / Paris Match / Pariscope / Photo / Picsou Magazine / Première / P’tit Loup / Public / Super Picsou Géant / Télé 7 Jeux / Télé 7 Jours / Top Famille Magazine / Union
EDITION INTERNATIONALE
Adoc Semic KFT (Hongrie) / Beat Media (Rép. Pop. de Chine) / Beijing Hachette Advertising Company Ltd (Rép. Pop. de Chine) / Comunicación y Publicaciones, s.a. [CYPSA] (Espagne) / Edif (Edizioni Italo Francesi) (Italie) / Editora Abril (Brésil) / Editora Cinco (Colombie) / Editoras De Revistas S.A (Argentine) / Elle / Elle Verlag GmbH (Allemagne) / Hachette Edition Ventures (Belgique) / Hachette Ein’s Media Corp (Corée du Sud) / Hachette Filipacchi expansion (Mexique) / Hachette Filipacchi Hong-Kong Ltd (Hong-Kong) / Hachette Filipacchi Norge (Norvège) / Hachette Filipacchi Polska (Pologne) / Hachette Filipacchi Post Co. Ltd. (Thaïlande) / Hachette Filipacchi Publicaçoes (Portugal) / Hachette Filipacchi S.A.(Espagne) / Hachette Filipacchi Shkulev (Russie) / Hachette Filipacchi Taïwan (Taïwan) / Hachette Filipacchi UK (Grande-Bretagne) / Hachette Filipacchi 2000 spol (Rép. Tchèque) / Hachette Fujingaho (Japon) / Hachette Rizzoli Magazines (Grèce) / Hachette Rusconi S.p.A.(Italie) / Hachette Sverige (Suède) / Hachette VDB Magazines BV (Pays-Bas) / HFM Presse Magazine Internationale / HFM US (Etats-Unis) / H.M.C. Italia S.r.l. (Italie) / Holanda Comunicaciones S.A (CHILI) / Johnnic Publishing (Afrique du Sud) / Lagardere Active / Mediacorp Publishing Pte Ltd (Singapour) / Ogaan Publications Pvt. Ltd (Inde) / Paris Match / Publications Télémédia-Hachette (Canada) / Publications Transcontinental (Canada) / Sanoma Magazines Zaghreb (Croatie) / The Romanian Publishing Group S.R.L. (Roumanie)
EDITION PQR
HFM Presse Quotidienne Régionale / Lagardere Active
EDITION DELEGUEE
Beat Media (Rép. Pop. de Chine) / Johnnic Publishing (Afrique du Sud) / Lagardere Active
REGIE PUBLICITAIRE
Hachette – Interdeco Madrid / Interdeco / Interdeco Global Advertising / Interdeco Marketing Service / Lagardere Active

(1) Le Nouvel Obs : Les 100 de Sarkozy (Dossier réalisé par Hervé Algalarrondo, Claude Askolovitch, Carole Barjon, Claude Soula, Natacha Tatu et la documentation du Nouvel Observateur) I (2) Le Monde – 15 juin 2006

 

One Response to “Arnaud Lagardère”

  1. […] LAGARDÈRE Infos [Se désigne comme “le frère” de Nicolas Sarkozy I A fait ses preuves dans la censure […]


Les commentaires sont fermés.