Le Sarkopithèque

LE SARKOPITHÈQUE A POUR BUT D’ARCHIVER PUIS DE RECOUPER LES INFORMATIONS ET RÉFLEXIONS RELATIVES AU CHEF DE L’ÉTAT, À SON GOUVERNEMENT ET À LEURS [MÉ]FAITS. Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République le 6 Mai 2007, jour de la Sainte-Prudence. Voyons-y un signe, et non un hasard.

Mathilde Agostinelli 14.05.07

magostinelli.jpg

Mathilde Agostinelli est responsable de la communication chez Prada France. Témoin de Carla Bruni lors de son mariage avec Nicolas Sarkozy, elle fait partie de la “Bande des Quatre” qui ont payé la location d’une luxueuse propriété à Wolfeboro, dans l’état américain du New Hampshire, où Nicolas Sarkozy, sa femme, leurs enfants et des amis ont passé leurs vacances.

On l’a vue hilare à côté de Cécilia, le soir où Nicolas Sarkozy, célébrant sa victoire au Fouquet’s, a esquissé quelques pas de sirtaki devant son épouse ; on l’a vue à Brégançon aller à la plage avec la première dame et l’accompagner pour quelque shopping à Saint-Tropez ; on l’a vue lors du repas organisé à l’Elysée par le président de la République : trois tables, que des intimes, et elle, à un mètre de Nicolas. Il se dit qu’elle était aussi de l’équipée maltaise, puis du séjour à la Lanterne, le domaine versaillais où les Sarkozy s’étaient retirés pour leur week-end postvictoire.

Cette jeune femme de 37 ans, qui refuse de rencontrer la presse et de s’exprimer sur sa relation « privée » avec les Sarkozy, « parce qu’on est dans la discrétion », explique cependant connaître le couple depuis « trois ans ». Ils se sont rencontrés lors d’un déjeuner qui n’avait rien à voir avec Prada, et se fréquentent beaucoup depuis. Jusqu’à l’élection, ils avaient leurs habitudes dans un grand hôtel parisien situé près de la place Beauvau, ou bien « chez moi » raconte Mathilde. Mais à l’époque, « les paparazzi étaient moins nombreux ».

[Sources : Libération]

 

One Response to “Mathilde Agostinelli”

  1. […] AGOSTINELLI Infos [Responsable de la communication chez Prada France I Témoin de Carla Bruni lors de son mariage […]


Les commentaires sont fermés.