Le Sarkopithèque

LE SARKOPITHÈQUE A POUR BUT D’ARCHIVER PUIS DE RECOUPER LES INFORMATIONS ET RÉFLEXIONS RELATIVES AU CHEF DE L’ÉTAT, À SON GOUVERNEMENT ET À LEURS [MÉ]FAITS. Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République le 6 Mai 2007, jour de la Sainte-Prudence. Voyons-y un signe, et non un hasard.

Andrée Sarkozy 14.05.07

andreesarkozy2.jpg

« Comme beaucoup d’hommes politiques, Sarkozy est un fils à maman. Aujourd’hui encore, il joint tous les jours au téléphone « Dadu » : c’est le surnom de cette femme de caractère. » (1)

Parce qu’elle avait très envie de découvrir les soldats de l’armée enterrée, elle a accompagné son fils lors de sa visite officielle en Chine. Les compliments d’une presse unanimement mielleuse n’ont alors cessé de pleuvoir sur cette femme de 80 ans qu’on a alors présentée comme « drôle » et douée d’un formidable « sens de la repartie ». La voir aux côtés du chef de l’État a « bien disposé » les autorités chinoises, notent les connaisseurs, mais il semblerait surtout qu’elle ait amusé les invités du président avec ses anecdotes : « Elle connaît depuis longtemps un jardinier fan de son fils Nicolas. En 1993, ce jardinier trouvait que Nicolas faisait un bon ministre du Budget. En 2003, il trouvait encore qu’il faisait un bon ministre de l’Intérieur, puis un bon ministre de l’Économie. Un jour, ce jardinier lui a dit : « votre fils devrait être ministre de tout » ». Et « Dadou » de conclure : « Hé bien, maintenant, il l’est ! »Lorsqu’Andrée Sarkozy parle politique, c’est pour saluer l’humour de Jean-Pierre Raffarin, le style de madame Lagarde, et souligner son amitié avec Rachida Dati et Nathalie Kosciusko-Morizet, les « gamines » du gouvernement… Et lorsqu’elle parle de son fils aux journalistes, c’est pour confier « oui, c’est vrai, j’ai abandonné Nicolas. Mais il avait 28 ans, monsieur, et il était marié ! »

Les couloirs du QG bruissent encore des colères homériques dont son fils est coutumier ? Qu’à cela ne tienne. Avec une mauvaise foi toute maternelle, elle assène : « Il était très colérique, petit. Mais, depuis longtemps, c’est fini ! », précisant que « contrairement à ce que beaucoup de monde a dit, je n’ai jamais trouvé Nicolas particulièrement excité .» Elle admet juste qu’avec l’âge, « comme tout le monde, il a acquis une certaine maturité – c’est normal ! ».

Côté futur, un souhait seulement : « J’espère que personne ne se remariera ! J’en ai marre des mariées ! »

[Sources : (1) Le Nouvel Obs : Les 100 de Sarkozy I L’Express I Le Figaro I Gala]