Le Sarkopithèque

LE SARKOPITHÈQUE A POUR BUT D’ARCHIVER PUIS DE RECOUPER LES INFORMATIONS ET RÉFLEXIONS RELATIVES AU CHEF DE L’ÉTAT, À SON GOUVERNEMENT ET À LEURS [MÉ]FAITS. Nicolas Sarkozy a été élu Président de la République le 6 Mai 2007, jour de la Sainte-Prudence. Voyons-y un signe, et non un hasard.

Gianfranco Fini : le préfacier post-fasciste de Sarkozy 02.02.07

//www.chinadaily.com.cn/english/doc/2004-12/17/xin_511201171003164193975.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Les mots sont importants, leurs auteurs ne le sont pas moins.
Ainsi, l’auteur choisi pour la préface italienne du dernier livre de Nicolas Sarkozy mérite d’être cité puisqu’il s’agit du leader post-fasciste Gianfranco Fini.

J’avoue mon incrédulité lorsque j’ai reçu la couverture de Testimonianza (Témoignage, en VF, sorti il y a quelques semaines en Italie) de la part d’un ami romain.
Pour ceux qui connaissent peu la politique italienne, Gianfranco Fini dirige l’Alliance Nationale.
Son parti est l’héritier du MSI, parti fasciste italien dont il a conservé le logo : une flamme tricolore, qui a aussi inspiré le Front National en France. Et, comme le FN, Alliance Nationale, en quête de respectabilité, se définit désormais comme un parti de « centre-droit ».
Voir préfacer un livre de candidat à la présidentielle par Fini est inquiétant. La pré-campagne a été marquée par des débats un peu futiles sur l’expression « Sarko Facho » (notamment après une chanson de Renaud). Aujourd’hui, les contacts du candidat UMP avec les post-fascistes de l’Alliance Nationale méritent de faire partie du débat public.

Article de Medhi Ouraoui (Libération.fr 02/02/07) I Photo © AFP

https://i2.wp.com/masqueagaz.blogs.nouvelobs.com/images/medium_sarkozyfini.2.jpgL’édition italienne du livre de Nicolas Sarkozy préfacée par Gianfranco Fini.

Sur le plateau de Bourdin And Co, RMC, Philippe Dufresne relaie les questions des auditeurs : « Monsieur Sarkozy, j’aimerais savoir les raisons politiques qui vous ont conduit à faire préfacer votre dernier livre par Monsieur Gianfranco Fini, le leader du parti Alliance Nationale, considéré à Rome comme post-fasciste, issu du fascisme italien. Est-ce que ce n’est pas un soutien gênant pour vous ? »
Réponse : « Non, ce n’est pas exact, Monsieur fini est élu dans le gouvernement de la droite et du centre en Italie. Il a souhaité faire une préface de mon livre. C’est un homme de grand talent, qui est élu en Italie, qui n‘a rien à voir avec le néo-fascisme. Franchement, arrêtons avec ces présupposés sur les uns et sur les autres. C’est d’ailleurs reconnu comme tel : l’un des hommes politiques italiens les plus talentueux ».
Il Secolo d’Italia, le journal de l’Alliance Nationale a dit voir une « quasi-symbiose politique, caractérielle, générationnelle » (1) entre Fini et Sarkozy.

(1) Canard Enchaîné du 5 Mai 2004.

 

One Response to “Gianfranco Fini : le préfacier post-fasciste de Sarkozy”

  1. […] FINI Infos [Italie – Président de l’Alliance Nationale (AN), parti né en 1994 du Mouvement Social Italien […]


Les commentaires sont fermés.